L’appropriation

“…propager des compétences fortes en édition électronique et d’encourager et structurer le développement des digital humanities.”

OpenEdition a développé une politique de formation à l’édition électronique et participe à la formation des universitaires dans le contexte du développement des digital humanities. La spécificité des formations proposées par OpenEdition est d’offrir une vision large de l’édition électronique, d’inscrire chaque type de publication dans l’environnement numérique mis à la disposition des chercheurs, des enseignants, des étudiants et des éditeurs tout en proposant des solutions techniques simples. Ces formations, qui prennent la forme d’ateliers pratiques, de journées d’études ou d’écoles thématiques, ont pour ambition de propager des compétences fortes en édition électronique et d’encourager et structurer le développement des digital humanities. L’édition électronique ne doit pas être seulement une affaire d’informaticiens, mais doit être fortement intégrée dans le travail des acteurs de l’édition : les éditeurs, les bibliothèques et les chercheurs.

“…offrir aux rédactions l’occasion participer à l’invention des nouvelles modalités d’écriture et de lecture liées à l’adoption du support électronique.”

OpenEdition propose un modèle fondé sur la notion d’appropriation. Il s’agit de donner aux rédactions les compétences qui leur permettront de mener à bien l’édition électronique de leur projet intellectuel. Les revues ont une identité que leur version électronique doit pouvoir refléter. Donner aux périodiques la possibilité d’assumer eux-mêmes leur mise en ligne, c’est les rendre maîtres de leur destin et de leur calendrier, indépendants des soubresauts et des caprices de financements. C’est favoriser le développement d’une édition libre et de moindre coût, capable de se renouveler par la naissance de nouveaux titres aux marges des institutions établies et des disciplines installées. C’est enfin leur offrir l’occasion de participer à l’invention des nouvelles modalités d’écriture et de lecture liées à l’adoption du support électronique.  L’existence d’un modèle de délégation trouve cependant sa justification auprès de certaines revues. Revues.org peut contribuer au travail de préparation et de mise en ligne des articles de revues dont la situation l’impose. Le travail ainsi réalisé est facturé selon les tarifs du marché.